Actualités

Toutes les actualités
Actualités

Portrait de femmes chez CRISTAL #2 : Angelina RIGAUDEAU

8 mars 2020
Angelina RIGAUDEAU, pouvez-vous présenter votre parcours ?

J’ai obtenu mon DUT d’analyses Biologiques et biochimiques en 1994 à la Rochelle (17) à la suite duquel j’ai intégré le centre de transfusion de Niort (79) .

Par envie d’installation dans la région vendéenne, j’ai répondu à une offre pour un remplacement de congé maternité à Labovet Analyses en septembre 1995 pour une durée de 9 mois. Je n’en suis jamais repartie… !

A mon arrivée, j’ai découvert le « domaine  autopsie » ; environnement professionnel nouveau pour moi . Cette expérience fut riche en découverte tant sur le plan scientifique que sur le plan relationnel (contact avec les clients). Au fil du temps j’ai pu découvrir les différents postes et participer à  la mise en place des accréditations COFRAC au sein du laboratoire. J’ai ensuite pris la responsabilité du secteur « Santé Animale » et en Mars 2017, la direction du laboratoire .

Puis en Décembre 2019, suite à la fusion de Résalab Bretagne et Labovet Analyses, la co-gérance de Résalab Ouest .

 

Est-ce qu’être une femme a été un frein pour accéder à votre poste et exercer votre métier chez CRISTAL ?

Etre une femme n’a jamais été un frein pour exercer mon métier.

Qu’on soit homme ou femme chacun apporte sa pierre à l’édifice. Les valeurs ne se font pas sur le X ou Y mais sur nos convictions, nos envies d’apprendre, de partager et de fédérer.

 

Dans vos équipes, comment sont intégrées les femmes ? Qu’apportent-elles à l’entreprise ?

Les équipes au sein des laboratoires sont majoritairement constituées de femmes. Pas de distinction pour Labovet Analyses qui compte 5 Hommes pour 16 Femmes  .

Chacun est intégré de la même façon, il faut répondre à toutes les règles de bonne pratique en laboratoire, être rigoureux, organisé , consciencieux, interrogatif , intéressé mais aussi respecter toutes les procédures qui régissent notre système qualité.

 

Auriez-vous un conseil à donner aux filles/femmes qui voudraient exercer votre métier ?

Pas de conseil particulier, juste aimer son métier qui comporte quand même pas mal de facettes… L’essentiel est de savoir se remettre en question quotidiennement car rien n’est acquis, la science du vivant en fait partie et c’est d’ailleurs là tout l’intérêt de mon métier .

dapibus leo. ut Praesent porta. massa Nullam ipsum leo luctus Aliquam elementum