Actualités

Toutes les actualités
Actualités

Alterbiotique et Cristal présents à la journée régionale des Pays de la Loire de la filière veau

18 décembre 2019

3ème rendez-vous régional (Pays de la Loire) de la filière vitelline.

Résumé de la journée du 5 décembre 2019, organisée par Interbev à terra botanica

Lalterbiotique partenaire journée veaue Groupe Cristal, au travers de la solution Alterbiotique, était partenaire de la dernière journée Interveaux Pays de Loire, dont le sujet « l’éleveur de veaux de boucherie face aux enjeux sociétaux » reflétait parfaitement les points portés par notre solution.

Les vétérinaires du Réseau Cristal étaient également représentés, David Le Goic à la tribune, participant à la table ronde sur le Bien Etre Animal, Corinne Jauréguy en tant que référente Alterbiotique.

Les sujets abordés ont balayés toutes les préoccupations de la filière : conjoncture économique, Plan filière, résultats technico-économiques du réseau Inosys, Observatoire de l’usage des antibiotiques, Bâtiment du futur, financement PCAOA, consommation de viande et promotion de la viande de veau, et pour finir une table ronde sur le BEA en filière Veau de boucherie.

Plus en détail :

  • Germain Milet (Idele) : Conjoncture économique 2019, marquée par la très forte chute des prix, et une tendance à la remontée depuis novembre (5,68 €). Les effectifs abattus depuis 2010 sont à la baisse, mais le TEC reste stable depuis 2013. Logiquement, l’âge à l’abattage a augmenté (+0.5 semaine) ainsi que le poids (+2kg ec). En 2019, la production néerlandaise a augmenté de 4%, en 188 jours (4 jours > 2018), et 147 kg. Pour 2020, les perspectives montrent une hausse des mises en place au dernier trimestre 2019 (donc une augmentation de la production en volume et nombre de têtes)
  • Le plan filière a fait l’objet d’une présentation par Marianne Orlianges ((Interbev), qui a également rappelé le PACTE ; la filière souhaite maintenir le potentiel de production et défendre la place de la viande de veau. Le contrat type a été publié par un arrêté le 21/11/19 : il établit les relations entre intégration et éleveur, sur la base d’un socle minimal. Il y a un délai de 1 an pour la mise en conformité des contrats. Ces contrats sont de 3 types : standard (3 à 6 lots), nouveau (16 bandes), rénovation importante (10/12 bandes) ; ils reposent sur 4 critères fondamentaux (% mortalité, IC, GMQ, couleur). La rémunération de l’éleveur sera composée de 3 parties (forfait charges fixe, forfait soins, RC variable). Le nombre moyen de veaux produits par an devra être défini, en prévoyant une compensation. La gestion des éventuels litiges sera faite par une conciliation régionale ou Interbev.
  • Camille Servans (CA Pays de Loire) : présentation des résultats d’Inosys sur les Pays de Loire. Ces résultats sont consultables sur le site de l’Idele. Ces chiffres sont essentiels pour les éleveurs qui peuvent ainsi mieux appréhender leurs résultats au sein de la filière.
  • Le suivi des usages d’antibiotiques est réalisé via l’Observatoire, objet d’une présentation de Magdelena Chanteperdrix (idele) : la baisse des usages est constatée, mais nous sommes peut-être arrivés à un plateau. La majorité des traitements antibiotiques a lieu avant 50 jours. Pour rappel une formation à destination des éleveurs existe, sur 2 jours, financée par le fonds Vivea : n’hésitons pas à la promouvoir ! Des vétérinaires du Réseau sont formateurs.
  • Le laboratoire MSD a présenté son logiciel VEAUCATION qui peut être utilisé tant par les éleveurs que par les vétérinaires pour animer des réunions d’éleveurs. L’interface est ludique, claire, avec une prise en main aisée.
  • Christophe Martineau (Idele) nous a expliqué la méthode collaborative mise en place afin de réfléchir au bâtiment du futur. Il a également détaillé le projet Renouveau.
  • Les aspects financement institutionnels étaient présents, avec la DRAAF et son représentant. Ces financements sont essentiels pour améliorer nos élevages. Une interrogation sur le devenir des PCAOA après 2020 et la nouvelle PAC demeure.
  • Les questionnements sur la consommation de viande sont au cœur des nouvelles campagnes de promotion, présentées par Aurélie Kolski (interbev) : celle de février 2019 « Aimez la viande, mangez en mieux », avec le film « naturellement flexitarien » a eu un retentissement certain. La viande de veau a été la viande officielle du concours « Bocuse d’or » (pour les gourmets).
  • La table ronde sur le bien-être animal a réuni des acteurs de la filière (Interbev, SdVF, SNGTV) : les présents (Sebastien Sachet, Johan Lodetti, Christelle Demont, Marie Delannoy, David Le Goic) ont pu débattre des aspects du BEA en filière veau, des progrès réalisés, des pistes de travail. Le BEA est bien sûr une science, basée sur des connaissances précises. Le projet Pacte d’Interbev est une avancée, des réunions de travail avec certaines ONG wellfaristes ont eu lieu. La filière est sur ce plan également proactive, il s’agit également pour les intégrations de projets d’entreprises, avec une évolution vers peut-être davantage d’ouverture vers l’extérieur. Des axes de travail sont déjà définis, basés sur les grandes étapes de la vie du veau, du naisseur à l’engraisseur. Des grilles d’évaluation sont en cours de finalisation.table ronde
  • Cette journée, conclue par Florence Desillière (vice-présidente de la commission agricole du Conseil Régional et éleveuse), a pu montrer la vitalité de la filière et ses interrogations. La solution Alterbiotique peut y trouver une place !

Phasellus libero amet, facilisis velit, accumsan dolor ut dapibus risus. sed